Urban Mining – Gold in our trash – VPRO documentary – 2015

Urban Mining – Gold in our trash – VPRO documentary – 2015


Nos déchets ont de la valeur. Nos déchets valent littéralement de l’or. Leur recyclage a donné naissance
à une industrie valant des milliards. On appelle ça l’Urban Mining
et c’est en vogue. Cet or donne l’opportunité de nettoyer
les tas d’appareils électroniques… que l’on refourgue
au tiers-monde depuis 20 ans. Il en va de même
pour nos propres décharges. Il y en a entre 150.000 et 500.000… instaurées depuis l’introduction en masse
du plastique dans les années 1950. C’est l’occasion de faire des profits,
mais aussi de déblayer nos ordures. Voilà notre mine d’or. Nous recyclons ces téléphones portables… afin de récupérer palladium, cuivre,
plomb, nickel, étain et antimoine. Ce sont les éléments utilisés
dans la fabrication des portables. On a tout jeté pendant 65 ans. Il est temps de tout déterrer
et d’exploiter les sols d’Europe. Voici Backlight,
découvrez la nouvelle industrie minière. l’or mobile Sur les rives de l’Escaut,
sous la fumée d’Anvers… se trouve la société Umicore. Sur un site de 113 hectares,
environ 1.600 employés… s’adonnent à l’exploitation minière. La société est extrêmement
bien structurée et performante. Ils cherchent des métaux précieux
comme l’or, le platine et l’argent… et des métaux de base
comme le cuivre et le plomb. Mais ils ne vont pas
sous terre pour autant. Ils creusent dans les tas
de déchets électroniques. Ce nouveau genre d’extraction minière
s’appelle Urban Mining. On estime que l’Urban Mining
peut couvrir jusqu’à 40%… de la demande internationale
en métaux précieux. On se croirait dans une mine.
– Sauf que l’on monte, on ne descend pas. L’Urban Mining part du principe… que ce qui nous sert
dans nos villes et nos maisons… ne devrait pas être jeté mais recyclé. C’est un nouveau genre
d’exploitation minière. C’est différent
de l’exploitation minière habituelle… où l’on creuse un trou de deux
ou trois kilomètres de profondeur… afin d’extraire des minéraux. Ce que l’on en extrait
est bien plus pauvre en concentration… d’or, d’argent et de cuivre… que ce que l’on obtient
dans nos mines urbaines. Une tonne de téléphones portables
rapporte 300 grammes d’or. Dans les mines traditionnelles… une tonne de minerai d’or ne rapporte
que deux ou trois grammes d’or. Quel est le poids total
de téléphones jetés chaque année ? Chaque année, environ deux milliards
de téléphones portables sont vendus. Par an ?
– Oui, dans le monde. L’année dernière,
je crois que c’était 1,9 milliard. Mais si la tendance se poursuit… on passera bientôt
la barre des deux milliards. D’ici dix ans, on prévoit une augmentation
de 500% des déchets électroniques. Les appareils électroniques
sont constamment renouvelés… et donc remplacés. Si ces déchets
étaient chargés à bord d’un train… celui-ci devrait faire
le tour de la planète. Et ce train grandit de jour en jour. Il ne s’agit pas seulement d’ordinateurs,
d’imprimantes et de téléphones… mais aussi de télés,
de réfrigérateurs et de thermostats. Une voiture moderne
compte au moins dix mini-ordinateurs. La nouvelle Mercedes haut de gamme
en compte 126. Et on commence
à manquer de matières premières. Voici un lot de téléphones portables.
Sans les batteries. Les batteries sont aussi traitées
à Umicore dans un autre service. On démonte ces téléphones
afin de récupérer les métaux précieux. L’or notamment, vous pouvez voir
les points de contact en or. On récupère l’or mais aussi l’argent… le palladium, le cuivre, le plomb,
le nickel, l’étain et l’antimoine. Ce sont les éléments
que l’on peut récupérer. Dans la nature, on ne trouve jamais
l’or et le palladium au même endroit. Là, on les trouve dans le même appareil,
c’est une mine très fertile. Y a-t-il une limite
à l’exploitation de certains minéraux ? On constate que l’industrie minière
doit creuser de plus en plus profond… pour trouver du minerai d’or. Ils exploitent des minéraux
de plus en plus durs à trouver. Ils extraient du minerai… avec une concentration
de cuivre et d’or inférieure. Et avec plus de produits sans valeur. De plus,
il y a de plus en plus d’extractions… sur des sites écologiquement vulnérables. Il y a des projets d’extraction
au Groenland par exemple. En tant que communauté… on peut se demander
si c’est le chemin à suivre. Ne pouvons-nous pas plutôt
recycler nos appareils ménagers ? Pendant des années,
nous les avons refourgués au tiers-monde. Oui.
Nous les avons refourgués au tiers-monde. C’est encore le cas aujourd’hui. Pour beaucoup de pays… l’Afrique de l’Ouest
est une décharge bon marché. Un endroit où se débarrasser
de nos ordures à bas prix. Voici Agbogbloshie. Ça a longtemps été
un parc naturel du Ghana. Mais nous refourguons ici
nos déchets électroniques depuis 20 ans. Des millions de tonnes chaque année. C’est la plus grande décharge
de déchets électroniques au monde. Ses habitants
l’appellent Sodome et Gomorrhe. Il existe des centaines
de décharges de ce genre dans le monde. Environ 70.000 personnes vivent ici. Les déchets électroniques que vous voyez,
démontés par des enfants de cinq ans… viennent de pays industrialisés… comme l’Allemagne,
le Royaume-Uni, les États-Unis… le Danemark, la Suède, la Norvège
et les Pays-Bas, bien sûr. Et tous ces pays-là. Avant, c’était un paradis ici. Maintenant, c’est un paradis perdu.
Tout a disparu à cause de ces déchets. Les appareils
sont démontés par des enfants. Ils ne sont pas démontés
à l’aide de tournevis et de marteaux. Ils sont brisés à l’aide de pierres. Ils sont brûlés,
comme vous pouvez le voir derrière nous. Ils brûlent le plastique et les câbles
pour récupérer le cuivre. Ils récupèrent les métaux
des déchets électroniques. Ce procédé grossier et primitif… fait qu’ils rejettent
des métaux lourds toxiques… dans l’air et dans le sol… dévastant non seulement l’environnement,
mais aussi la santé publique. Vous pouvez voir le bétail,
on a des moutons ici. Ce sont les moutons ou les vaches
que l’on mangera au dîner ou au déjeuner. Je vous parle de métaux lourds résistants
comme le plomb… les retardateurs de flamme bromés,
le cadmium… Ce sont des métaux lourds résistants… restant dans la chaîne alimentaire,
ingérés par les gens… et causant toute une panoplie de maladies
comme les cancers… l’hypertension artérielle…
Et la liste est longue. Toutes ces terribles maladies… résultent du démontage et de la combustion
des déchets électroniques. Combien gagnent ces enfants ? Les enfants qui démontent ces appareils
gagnent moins d’un dollar ou d’un euro… par jour. Et ils en dépensent la majorité
pour acheter des médicaments… contre leurs maux de tête constants
et leurs problèmes respiratoires. Il y a aussi des filles. Il y a des filles. La plupart viennent
vendre de l’eau aux garçons. Même si elles ne travaillent pas ici,
elles respirent toutes les émanations. Ces jeunes filles vont grandir
et avoir des enfants. Une fois les métaux lourds
présents dans l’organisme… ils seront transmis à l’enfant
par le biais du lait maternel. Le lait maternel peut contenir du plomb,
du mercure et d’autres métaux lourds… et on peut contaminer l’enfant
en le nourrissant. Une organisation néerlandaise
pense pouvoir faire quelque chose. Ils se font appeler “Closing the Loop”. Closing the Loop
travaille avec FairPhone. Dans les pays en développement… ils donnent une deuxième vie
aux téléphones jetés en Europe. Afin d’aborder
le problème des déchets au Ghana… ils achètent
des téléphones hors service en Afrique… pour les recycler en Belgique à Umicore. Un processus propre et durable
de recyclage d’appareils électroniques… est ainsi financièrement réalisable. Joost de Kluijver
est l’initiateur de Closing the Loop. C’est mon ami, il s’appelle Joost. Joost ?
– Enchanté. Que font-ils ?
– Oui… On peut voir ce qui se passe. Ils ont des blessures, des brûlures,
des douleurs thoraciques… beaucoup de problèmes cardiaques,
un taux élevé de plomb dans le sang… Ils remarquent les changements
sur le plan physique. Ils peuvent vite les mettre
sur le compte de leur travail. Certains n’en sont pas conscients
et disent que ça ne leur fait rien. D’autres disent que c’est pareil
pour toutes les professions : “Un chauffeur peut avoir un accident.
Un médecin peut attraper une infection. Nous on fait ça et on tombe malade.”
– C’est leur boulot. “C’est notre destin.”
– Je vois. Vous achetez
des téléphones portables hors service ? Oui, on essaie de motiver
les gens avec lesquels on travaille. On leur donne une raison
de travailler avec nous. Pour certains organismes,
c’est une question de durabilité. C’est le cas de Closing the Loop
et de Nana, mes partenaires au Ghana. Mais en Afrique, les gens agissent aussi
suivant les incitations financières. Durant les années à venir,
les choses pourraient évoluer. La prise de conscience et l’éducation
jouent un rôle essentiel… mais l’Urban Mining
présente aussi un bon dossier commercial. Au Ghana, on rachète de vieux téléphones.
Comment ça marche exactement ? Au tarif actuel, on donne un euro
par téléphone à nos fournisseurs. Au Ghana, c’est une bonne chose… de payer les gens
pour leurs téléphones hors service. Et il est concevable
qu’en payant 25 centimes par téléphone… l’ensemble du pays puisse être mobilisé. Malheureusement, ce n’est pas le cas
en Belgique ou aux Pays-Bas. 25 centimes d’euro, c’est rien.
– Oui, c’est rien. Pour nous,
ce n’est pas une bonne incitation. Mais au Ghana,
pour une famille ghanéenne… s’ils collectent dix téléphones
et reçoivent 2,50 euros… ça leur fait le salaire d’une journée. Donc mobiliser la population
pour collecter les téléphones… dans les pays en développement
comme le Ghana… devrait s’avérer plus facile qu’en Europe. Je m’appelle Nikita Cofie. Il paraît que l’année dernière… le Ghana était l’un des dix pays
les plus pollués au monde. On veut changer cette image. Si vos amis
ont des téléphones hors service… dites-leur de les apporter à l’église. On vous donnera quelque chose en échange.
Alléluia ! Ce qui va se passer… c’est qu’ils vont couvrir
nos frais de nourriture… et payer pour nous, vous comprenez ? Au lieu de donner directement de l’argent. Vous comprenez le principe ?
Ils sont là pour ça. Essayons, ça ne peut que nous aider.
Ça va nous changer la vie. Il y a des moyens de gagner de l’argent. Vous comprenez ? Ça s’appelle “recyclage”
et c’est une bonne chose. Ça va nous changer la vie. Amen. Faites tout ce que vous pouvez
et participez à cette initiative. Vous voulez la climatisation ?
– Oui ! Vous voulez des micros ?
– Oui ! Des instruments ?
Vous avez besoin d’argent ? Je vais vous montrer le chemin. Applaudissez-les ! Applaudissez ! Applaudissez ! Il y a beaucoup de téléphones portables
mais aussi d’autres déchets électroniques. Cela remonte aux années 1990… beaucoup de déchets électroniques
ont été importés en Afrique. On les a déchargés et brûlés. Quand on voit ça… on ressent le besoin
de trouver une solution. C’est ce que l’on va faire. L’étendue d’eau devant nous
grouillait de poissons il y a 20 ans. Il y avait tellement de poissons. C’était le gagne-pain de la communauté,
il y avait beaucoup de pêcheurs. Aujourd’hui, c’est du poison.
L’eau est morte. On n’y trouve plus aucun organisme vivant.
Pas de poissons, de têtards ou de vers. Il y a plein
de réactions chimiques en cours. C’est pour ça
que l’on voit toutes ces bulles. Que font ces hommes ?
– Ils collectent les particules de métal. Vous pouvez les voir faire avec un aimant. Vous voyez l’aimant ?
– Oui. Ils ne peuvent pas voir
les particules à l’œil nu. Il leur suffit
de sonder le sol avec l’aimant. Mais ça leur fait mal au dos. Voilà notre remise. Un conteneur avec une voiture garée devant
pour plus de sûreté… et trois cadenas. Il contient environ 2.500 kilos
de téléphones portables. Pourquoi tous ces dispositifs ?
– Ça vaut 30.000 euros. Il n’y a pas 2.500 mais 2.700 kilos… de téléphones portables hors service,
ce qui fait entre 37.000 et 40.000 euros. C’est de l’or.
– Oui, de l’or. Vous pouvez bouger la voiture
pour qu’on ouvre les portes ? Merci. Il n’y a pas plus sûr que ça. Regardez.
– Ouah ! Ça marche plutôt bien.
– Oui. Merci beaucoup,
vous avez fait du bon boulot. Bon boulot. De l’or pur. Vous pourriez en faire des bijoux. On peut voir les pièces en or,
en argent et en cuivre… qui ont de la valeur
et sont prêtes à être recyclées. Voilà les circuits imprimés
et tous les éléments des téléphones. Y compris le plastique
qui serait normalement brûlé. Ils sont toujours dans leurs boîtiers
et peuvent être entièrement recyclés. Au lieu d’être brûlés, on les recycle. Les Belges récupèrent-ils
plus de matière que les gens d’ici ? Grâce au recyclage, on peut récupérer
jusqu’à 99% de tous les métaux. Ici, ils ne récupèrent pas
tous les métaux… et le pourcentage de ce qu’ils récupèrent
est loin de ce qu’on fait en Belgique. C’est bien plus performant et propre… et c’est mieux pour tout le monde. C’est le nouveau
produit d’exportation du Ghana ? Oui, je pense que c’est un bon produit
à exporter vers l’étranger. C’est bon pour nous
et c’est surtout bon pour les gens d’ici. Après avoir prélevé
les premiers échantillons… on rassemble les matériaux
dans un compartiment. Ils sont prêts pour le traitement. Lors de la fusion,
on obtient deux échantillons : un échantillon de cuivre
avec les métaux précieux… et un échantillon de plomb
avec les métaux de base. Ces échantillons
sont ensuite dissociés sur place… afin d’obtenir 17 métaux purs différents
à la fin du traitement. Ils comprennent sept métaux précieux
et dix métaux de base… comme le cuivre,
le plomb, l’étain, l’antimoine… mais aussi des métaux spéciaux
comme l’indium, le sélénium et le tellure. Lors de la première fusion… l’apport des résidus
de téléphones est intéressant. Il y a beaucoup de plastique
dans ces résidus… donc on s’en sert
comme source d’énergie lors de la fusion. Ces circuits imprimés nous permettent
d’économiser en cokes, par exemple. Les hommes blancs
sont arrivés au centre d’information. Si vous avez un téléphone hors service,
vous pouvez le leur donner. En l’absence de Dieu,
les Blancs sont ses assistants. Ils savent tout. Il y a des téléphones hors service
qui ne peuvent pas être réparés… et vous les donnez aux enfants
pour qu’ils jouent avec. Vous ne savez pas quoi en faire. On va vous les racheter.
On vous donnera de l’argent. Écoutez-moi bien : pour chaque téléphone
que vous voulez jeter… vous recevrez au moins cinq cédis. Vous en avez quatre ?
Ça fait quatre cédis. Pardon ? C’est tout ?
Vous ne pouvez pas me donner plus ? C’est tout, désolé. C’est un téléphone cassé. Ce n’est pas beaucoup d’argent. Écoutez, il est dangereux de les jeter. Les gens les brûlent
et la fumée vous rend malade. Voilà mon téléphone, je vous le donne. Un téléphone vaut un cédi. Un cédi. On les rachète
parce qu’ils peuvent vous rendre malade. Si vous le donnez à votre enfant
pour qu’il joue avec… il risque de le mettre dans sa bouche
et de tomber malade. Je vais vous expliquer
pourquoi c’est dangereux. Pas la peine. Un cédi, ce n’est pas assez. Ils se plaignent du prix. Ils essaient de faire monter le prix. De passer de un cédi à deux cédis. J’ai des employés
qui font du porte-à-porte. Mais je vais aussi au centre d’information
pour faire une annonce. Avec cet argent,
vous pouvez acheter du sel. Du sel, mais aussi des oignons, du poivre,
des bananes frites et du poisson séché. Ce message s’adresse à l’homme
dont le téléphone est en panne. Avant de le détruire ou de le jeter… apportez-le au centre d’information. On collecte les téléphones
dans un petit village. Ce sont des gens du coin
qui veulent vendre leurs téléphones. Il y a des vendeurs professionnels ?
– Quelques-uns. Ils collectent les téléphones
pour gagner leur vie. Ils apportent un sac rempli de téléphones,
20 ou 50 téléphones à la fois. C’est l’équivalent
d’une semaine de travail. C’est un peu ironique : on les jette d’abord
et puis on les rachète. C’est presque poétique.
– En effet. Vous avez raison. Je pense que les gens
sont mieux informés maintenant. Après ce que l’on a fait
à nos concitoyens du monde en Afrique… en agissant si mal,
ce qui ne devrait pas se reproduire… il est temps
de prendre nos responsabilités… et de réparer les dégâts que l’on a faits. D’après le principe du soutien de famille.
– Oui. Acheter des millions de téléphones
pourrait s’avérer très rentable. Je vois l’Urban Mining
comme un moyen de faire un profit… mais c’est aussi une façon responsable
de recycler les métaux. Lorsque l’on extrait des métaux
du sol dans les mines… la pollution est de 90% plus élevée
en matière d’émission de CO2… que lors du recyclage. Les sociétés investies dans l’Urban Mining
ont un dossier commercial solide. Mais pour le reste du monde,
c’est l’aspect social qui importe. À tout point de vue,
c’est une approche logique. Ça s’applique à d’autres déchets ?
Aux ordinateurs… Oui, certains de nos partenaires… abordent le problème de l’accumulation
des résidus d’ordinateurs. Il y a un projet au Kenya. Dans ce domaine,
les quantités sont si importantes… qu’il faudrait y prêter plus d’attention. Lorsque l’on jette un ordinateur… il y a l’écran et beaucoup de plastique. Jusque-là, ils étaient brûlés
comme on a pu le voir à Accra, ou jetés. Nos principes s’appliquent aussi ici : il faut les traiter correctement. Aux Pays-Bas, on peut penser bien faire… mais au final,
ils sont brûlés en Afrique… et ça a un impact négatif
à l’échelle planétaire. Il est certain que si l’on continue
avec l’Urban Mining… de plus en plus de déchets
seront recyclés. Et le ratio entre les métaux extraits
et les métaux recyclés… penchera plus vers le recyclage. Est-ce qu’à long terme… la société pourra
dépendre entièrement du recyclage ? C’est difficile à dire. Nous nous rendons
au Circle Market à Accra. C’est l’un
des plus grands marchés d’Afrique… pour la vente et la réparation
d’appareils électroniques. Closing the Loop a des employés sur place
essayant d’acheter les appareils cassés. Mais la confiance
n’est cependant pas toujours mutuelle. Les gens nous connaissent maintenant. Ils savent ce que l’on recherche… et ils sont contents
de vendre leurs déchets. Ça a dû être difficile à comprendre.
– Au début, oui. Certains ont même cru
que c’était une arnaque. D’autres voulaient nous vendre
des téléphones en état de marche. Ils pensaient que nous voulions
des téléphones en état de marche. Maintenant, ils savent
que s’ils ont quelque chose en panne… ils peuvent nous le vendre
et on sera heureux de l’acheter. Quel est le prix ? Viens au bureau. Je veux être sûr,
je suis un homme d’affaires. On te fera une offre intéressante.
Tu ne pourras pas refuser. Appelle-nous pour en parler.
– Prends le numéro. C’est mon numéro là. Les Européens
ont des téléphones de qualité… qu’ils gardent 18 mois en moyenne. Ce n’est pas beaucoup.
Dans d’autres pays, c’est plus longtemps. En Afrique,
la qualité est bien inférieure. Ils ont des téléphones importés de Chine
qui ne tiennent que quelques mois. Il y a un roulement extrêmement rapide. Cela signifie
qu’ils produisent bien plus de déchets. On estime à un milliard
de téléphones par an… le nombre de téléphones jetés
et non recyclés… en l’absence d’usines de recyclage. La production
de téléphones chinois bon marché… fait rapidement décliner
les réserves en métaux spéciaux. Les terres rares comme l’europium
et le terbium sont en rupture de stock. On ne les trouve plus
que sur certains sites en Chine. Mais la Chine en a interdit l’exportation. En particulier vers son ennemi juré
et concurrent : le Japon. L’extraction de métaux rares
est une question de géopolitique… et le besoin d’Urban Mining
n’en est que d’autant plus pressant. Qu’est-ce que c’est que tout ça ? Ce sont nos produits finis,
les métaux précieux que l’on produit. Chaque année, on produit plusieurs tonnes
de métaux précieux. Donc il n’y a pas de raison
d’exposer notre or. Voici un lingot d’or
de 12,5 kilos produit en 2015. Une bonne année
avec des cours de l’or élevés. L’or vaut environ 35.000 euros par kilo… donc ce lingot vaut environ 450.000 euros. Cet or est identique
à celui trouvé dans le sol ? Oui, c’est le même
que celui des mines ou des rivières. C’est de l’or pur à 99,99%. Vous ne craignez pas… que les bijoutiers fassent la différence
entre l’or recyclé et véritable ? Personne ne peut faire la différence. L’or a toujours les mêmes propriétés… qu’il soit extrait ou recyclé. On pourrait dire
que l’or recyclé est de l’or “vert”… parce que sa production
a un impact réduit sur l’environnement. L’impact de l’extraction a déjà eu lieu. S’il sert à la production d’un téléphone
et qu’on le recycle… l’impact n’est pas le même. Si ça devient rentable… vous ne craignez pas
que les grandes entreprises s’imposent ? À terme, l’objectif de Closing the Loop
est de devenir redondant. Lorsque l’on aura
des usines de recyclage en Afrique… et que l’infrastructure
facilitera la collecte… il ne sera plus nécessaire de transporter
les déchets d’Afrique vers l’Europe. J’encourage les gens
à collecter les déchets électroniques. Je ne vois pas Closing the Loop
comme un monopoliste travaillant seul… mais plutôt
comme une organisation créant des liens. Les grandes entreprises
pourraient jouer un rôle là-dedans. Les entreprises de recyclage
ou de collecte de déchets électroniques… devraient relever ce défi. Notre organisation
transmet les connaissances… et met les gens en contact… mais à terme il devrait être normal
de recycler ses vieux téléphones… près de chez soi. Les gouvernements et les entreprises
jouent un rôle important pour cela. Qu’a dit Vodafone ?
– Ils étaient très positifs. Ils comprennent ce que nous voulons… et ils savent quoi faire pour participer
à la collecte de vieux téléphones. Vodafone est partant.
– OK, mais comment ? Vodafone est le deuxième
plus grand opérateur au Ghana. Ils ont des boutiques dans tout le pays
pouvant servir à la collecte. Nous allons en faire la promotion ensemble
pour que les gens aillent en boutique. Ces montagnes d’ordures
ne sont pas le propre du tiers-monde. On les trouve aussi en Europe. Elles existent depuis
l’introduction en masse du plastique… dans les années 1950. On les a couvertes avec soin pour en faire
des parcours de golf et des parcs. Et c’est comme ça qu’on les aime. On estime que les déblayer
coûterait plus d’un billion d’euros. Aux Pays-Bas, on compte 4.000
centres d’enfouissement des déchets… et en Allemagne, 20.000. En Europe, on estime
qu’il en existe au moins 150.000. Mais une nouvelle découverte… a transformé ces collines
en montagnes d’or. C’est un autre genre d’extraction minière. De l’Urban Mining,
on passe au Landfill Mining. Le Landfill Mining
transforme les ordures ménagères… en énergie
et en matériaux de construction. En Allemagne,
aux États-Unis et en Belgique… on conduit des expériences
de grande envergure. Tom Jones est directeur de recherche
à l’université de Louvain en Belgique. Il coordonne le “European Enhanced
Landfill Mining Consortium”… ou EURELCO. Le Landfill Mining, c’est le traitement
des déchets de décharges… afin de produire
de nouveaux matériaux et de l’énergie… et de se réapproprier le terrain
d’enfouissement des déchets. La plupart des décharges
ont vu le jour dans les années 1950. Chaque municipalité
avait alors sa propre décharge. Entre les deux guerres mondiales,
les gens étaient très créatifs. Les produits que l’on fabriquait
étaient entièrement recyclés. Ces produits étaient différents
de ceux d’aujourd’hui. Il n’y avait pas de déchets électroniques
à grande échelle… comme les télés,
les ordinateurs et les téléphones… qui sont devenus en vogue
dans les années 1970, 1980 et 1990… dans notre société de consommation. C’était sans doute pour un anniversaire.
– Oui. En 1992.
Il y a un paquet de pailles en plastique. Les enfants ont beaucoup bu. Regarde.
– Oui. Tu peux les sortir ? Oui.
– Un sac rempli de pailles. C’est parfait pour alimenter
notre technologie plasma. C’est presque prêt à l’usage.
– Presque. Mais je ne vais pas m’en servir.
– Non. Des journaux ?
– Tu as vu des journaux, Tom ? En Europe… il y aurait plus de cinq milliards
de tonnes de déchets d’après les rapports. C’est assez pour recouvrir les villes
de Londres, Paris, Bruxelles et Madrid… d’une couche de déchets
d’un mètre d’épaisseur. Ça donne une idée de la quantité
de matières premières présentes en Europe. On sera capable
d’en récupérer plus de la moitié… sous la forme
de matières premières réutilisables… et sous la forme d’énergie. Aujourd’hui, on ne jette plus nos déchets,
on les brûle. On produit ainsi de la chaleur… qui peut être transformée en énergie. Le principe du Landfill Mining
est que tous les déchets ménagers… peuvent être transformés
en matières premières et en énergie. En gazéifiant les déchets
à haute température… une nouvelle roche
de type basalte est produite… connue sous le nom de roche plasma. La roche plasma peut remplacer le ciment,
dont la production nuit à l’environnement. La production de roche plasma
génère de l’énergie verte… sous la forme de chaleur,
de biogaz et d’hydrogène. Voici notre four à induction. On fait fondre ici nos scories
pour obtenir de la roche plasma liquide… que l’on trempe ensuite avec cet outil. On la plonge dans l’eau froide
pour la solidifier. Voici les scories incombustibles
de la décharge. C’est similaire à la réaction
de la lave se transformant en basalte. C’est le résultat ?
– Les scories fondues puis trempées. On l’a vite refroidi dans l’eau froide,
comme vous avez pu le voir. C’est devenu vitreux et réactif… et une fois réduit en poudre,
c’est un ciment écologique. Voici un carreau léger
aux propriétés isolantes. Voici un parpaing ordinaire
rempli de mousse de polymère. Une dalle de trottoir…
Tout ce que l’on fabrique en ciment… on peut aussi le faire
avec notre ciment géopolymère. Et il s’agissait de déchets.
– Oui, des déchets. Ce matériau noir
était dix mètres sous terre… depuis les années 1970… et on s’en sert maintenant
comme matériau de construction. Et il y en a beaucoup. 18 millions de mètres cubes,
si je me souviens bien. Ça fait combien de briques ?
– Et bien… Beaucoup. En plus de la fabrication
de matériaux de construction de qualité… les déchets ménagers
génèrent aussi de l’énergie… sous la forme de chaleur,
de biogaz et d’hydrogène. La décharge de Houthalen à elle seule… peut approvisionner 200.000 foyers
en énergie verte pendant 20 ans. Dans l’économie circulaire du futur… les déchets
seront une matière première précieuse. Les déchets se transforment… en matériaux de construction de qualité
et en gaz. Les gaz se composent
de CO et d’hydrogène… et on essaie de purifier
un peu plus le mélange… afin d’obtenir du biométhane
et du biohydrogène. Le biohydrogène
est une base énergétique de qualité. À l’avenir, lorsque l’on utilisera
la technologie des piles à combustible… on aura du combustible biohydrogène… pour servir aux piles à combustible… dans l’économie hydrogène du futur. Nous n’aurons plus besoin
d’essence ou de diesel. Les véhicules du futur fonctionneront
aux piles à combustible à hydrogène. Regarde, un journal du 26 mai 1992.
Il est parfaitement lisible. On a besoin d’un modèle décentralisé. Au lieu de construire
quelques grandes usines d’incinération… et de transporter les déchets
jusqu’à ces usines… nous avons un modèle
avec de nombreuses petites usines… générant des emplois
et créant de la production localement. Un nouveau modèle économique
avec une organisation décentralisée. Dans la ville anglaise de Swindon… une usine à gaz plasma
a été construite en 2010. Les décharges étant saturées… on veut produire chauffage et électricité
grâce aux déchets. Mais dans cette usine de Swindon… on a recours à une technologie
différente de l’incinération. À haute température, on fait fondre,
gazéifier et vaporiser les déchets… maximisant ce que l’on récupère à la fin. Il s’agit d’une usine test
mais à grande échelle… on pourrait approvisionner
15.000 foyers en électricité. En matière d’émissions… cette usine
reste dans les limites européennes. On a effectué des calculs
pour le Royaume-Uni… et si l’on mettait en place ce système
pour les déchets ménagers journaliers… produits actuellement au Royaume-Uni… on générerait 20% de l’énergie
de l’ensemble des foyers. L’énergie d’un foyer sur cinq
serait générée par les déchets ménagers. Mais si l’on prend en compte
les déchets des décharges en plus… on arrive
à un pourcentage encore plus élevé. Grâce à sa taille réduite… et son taux minime
d’émissions de gaz à effet de serre… une usine à gaz plasma APP… peut être située
à côté d’habitations ou d’industries. Les déchets locaux peuvent
être ainsi transformés en énergie locale. On reçoit de nombreuses demandes
de Croatie et de Grèce… mais aussi du Chili et de l’Inde. Cela montre que de nombreux pays
cherchent des solutions… aux problèmes des déchets… et de pénurie de matières premières
et de sources d’énergie. On ne pense pas seulement
installer ces usines ici… mais avec l’aide
des acteurs de l’industrie… près de toutes les décharges du monde. Il y a une expression que l’on aime
et que l’on a inventée pour cela : “Remining Europe”. Depuis 1950,
on jette des déchets ménagers en masse. Et depuis 1870,
on jette des déchets industriels en masse. Il est temps
de vider toutes ces décharges… et de les exploiter pour la production
de matières premières. On traverse actuellement
une période de transition. Après nous être concentrés… sur la collecte de déchets
à petite échelle… nous travaillons maintenant
avec des partenaires comme FairPhone… et Nana au Ghana. Si l’on arrive à recruter
les grosses pointures… du marché de la téléphonie… les opérateurs, les fournisseurs
et peut-être même les fabricants… ce sera une très bonne chose. Ce serait à leur avantage, je crois… parce que notre approche est bonne
et importante pour l’avenir. Vous rêvez parfois de tout cet or ?
– Pardon ? Vous rêvez parfois de tout cet or ?
– Plus maintenant. Je travaille ici depuis si longtemps…
– Ça vous est égal maintenant. Non, quand même pas. Il y a quelques années,
à l’époque des Jeux d’hiver à Vancouver… nous étions l’un des fournisseurs
d’or et d’argent. Pour les médailles. On a reçu la matière première du Canada
sous la forme de circuits imprimés. On a recyclé les circuits
et récupéré l’or… que l’on a envoyé
à l’hôtel de la Monnaie au Canada. Ils s’en sont servis
pour faire des médailles. Une partie de l’or récupéré ici… est aujourd’hui aux Pays-Bas. Votre pays est meilleur que le nôtre. Vos patineurs de vitesse
ont dû rapporter des médailles… dont l’or et l’argent
ont été produits à Hoboken, à Umicore.

100 Comments

  1. What a bad joke. First they ship their electronic waste to Africa to dump and in so doing destroying the environment and peoples health. Now they've realised there's a shit load of money to be made recycling them and now they shipping them back to Europe again.

    Instead of building recycling plants in those African countries for people to do proper recycling as an apology for their wrong doings. Not only that, they buying the old phones of africans for peanuts to recycle in Europe to reclaim the precious metals.

    Unbelievable…the only thing they care about is money and themselves.

  2. This whole cradle to grave cost needs to be passed to the consumer. I hate to say it but that is the only fair way. Companies who make these phones should be willing to take them back and recover the raw materials. I’m no softy and not a tree hugger but seeing those young kids burning phones and e waste is just wrong. On the other hand they need a job too.

  3. They can only blame it on them self, they all dump the waist in the water, and after 5 years they complaine how there land and river's look like, but why..?? i did fucking not dump the garbage there, they did it them self, so if they don't like how it's look like now, then mabye they schuld clean up after them self. we do that in Europa, that's why our contry are so clean. you can only ask you self, why the fuck do all the people dump toxix waist and garbega in the river's when they know they have to drink the same water, only a idiot will shit in he's own kitchen, we did never ask them to dump the waist like that, and poisen there own land and river's, they did it them self, so blame it on you self.

  4. Why doesn’t the government open up a recycling plant? the government could benefit, and the people also. instead of blaming the west

  5. its great these entrepreneurs are recycling.. but just down the road the phones are getting 5 Cedi each not one (1).. I will guarantee you that woman these boys screwed needs the dough more than they do.. for children.. food.. not partying and cool – guy hats.. why not the photo journalist tell her this??

  6. I want a plant like this in my back yard. Where do I sign up? Our landfill just keeps growing and growing. I add to it as little as I can but I still add.

  7. I've got some bad news, western computer sales are way down.
    At least until nVidia is sent to gitmo for their part in the 911 hoax and other various crimes.

  8. I really feel we need these super cool APP recycling and anti contamination plants built in Ghana, along with everywhere else! Kudos to the Dutch chap for sending some tonnage north to Europe. But it would be better to see them being recycled in a Clean , high tech, Ghanurban Mine than just put in a bag in a container. Then thrown around with a shovel for the tv cameras in a nice garden, miles away from the burning fields
    While i'm on a rant, what is wrong with recycling as a term? Urban mining !

    oh yeah, soooh cool. like yaah, digging in the city

    urban mining yeaaaah,, mmm uuurban mining.

    Ok, its not so bad, but its so 2010, lets revolt people, stop calling things, what they are not..

    That plasma cement is very very interesting.
    Will look for a documentary explaining more about it
    Have the Neederlanders just quietly saved the Earth ?

  9. "…….and their back would hurt" – well don't bend over to do it you silly a$$; Attach the magnet to a rod & stand up straight!? Making excuses & lying to yourself about why YOU polluted your environment & why you use bad practices to achieve income whilst suffering severe health problems, then we see folk wearing gold jewellery & looking non-plussed in church being asked to hand in broken unuseable phones – until the Minister asks if they all want Air Conditioning +more cash? Even for them it's bugger all to do with preserving the environment OR protecting children's health. They should VOTE on what the Community Needs; Set up a Recycling Fund so they get a Targetted Tangible Benefit from donating phones to be sold to Recyclers. Build a Plastics Recycling Plant, make buckets/plant pots instead of burning it. Big businesses can buy heavily discounted New Goods. Why not trade Phones for Community-Useable New items? 300 people get $2ea OR you pool resources thru the Church & TRADE for Higher Value in the form of Goods; You could acquire $1,200 worth of compact Air Conditioning units costing $30ea instead of a distributed vanishing $600. *The cost to the Recyclers is the same $600. Everyone's a Winner. Both sides need to use their negotiating brains & imagination, Get Organised and STOP burning toxic plastics that can be granulated/re-used by cheap & easy Injection Moulding. You could easily recycle waste ABS/HIPS into 3D printer filament using a machine you can assemble from Scrap Heap Components. Waste Plastic worth $25/ton could be turned into printer filament worth $5-10/kg, ie. selling for up to $10,000/ton!?

  10. @ 23:00 the lady says you will get at LEAST 5 cedi for your broken phone, but you see the guys on the porch only pay 1 cedi…let me guess , that's the white man's doings , since "in the absence of God, they are his assistants, they know everything"…where do you people make this shit up ?
    Seems like it the african way, rob his fellow countrymen by paying 1/5th of the offered price and keeping the majority for themselves.
    Yet it is the White Man who is touted as Evil…hmmm

  11. @22:39 Certainly I am not the only person who caught that??!!!
    MIND-BLOWING
    "In the absence of God, white people are His assistants. They know everything."
    PROFOUND

    It is just staggering that this statement was made to begin with. That this ideology is still promulgated.
    A glaring example of the proof that colonialism is NOT dead.

  12. Ok but what about disposible vapes ecigerates that shit aint good plus all the coils people throw out ! Ill start saving all my disposible vapes take them apart and recycle !

  13. I wish Britain and other countries would take £1.00 off every monthly wage and put it to good use, to help these people home and abroad, we're talking tens of millions a month for £1 off your monthly wage, come on Tae fuck people. With concent of course but again come on people we are all one, we are all the same, these people are in pain.

  14. I been extracting metal from electronics for years. People have no idea what they are discarding. People are just happy that I will take it away.

    There is so much of it I can literally turn stuff away that I don't want to tackle like those huge office printers. They have stuff in them but will break your back.

    I took one of them out of an office once and it took more than two people to lift it on the truck and half way loaded the toner fell out and went everywhere. Screw them things.

  15. No, we didn't send the waste to third world counties, they wanted it and bought it for the metals. Maybe the English sent it, but 'we' didn't.

  16. A friend of mine had a trash business. Instead if going to the landfill he took it to the shop and separated everything. He was actually selling 78% of the trash and only 17% WENT TO HE LANDFILL. The rest was composted and use on his own land to fertilize his fields. He was actually offering free home trash pickup.

    Then the county shut him down.

  17. First take my people from the same place to be slaves to get money now there dumping there electronic toxic waste to try kill them all off and the U.K. Is doing it aswell makes me pissed off to be living here after hearing that shit

  18. I guess people don't realize that many very poor people depend on recycling for making a living.

    I know if I was over there I would welcome that waste with open arms. Rich politicians try to take it away from them due to pollution among a number of things.

    Which one would ya rather have? Pollution or starving to death. Yes this shit is dirty. I am a recycler myself. Does it contain toxic crap? Yes and it will leech out if not handled correctly. Big deal. Cry me a river.

    There is valuable shit in this waste and I collect it right here in the USA

  19. The surroundings of the Umicore plant in Hoboken belgium are polluted to….cant eat vegtables from own garden…. cheap property cause no one wants to live there because of the high cancer rates……….so pls stop acting Umicore has the sollution…..they just want to make money on other peoples back(health)…like all multinationals do

  20. Man this is depressing, it seems it's just a cold system where anything that benefits systems like finance are put ahead of human safety and human quality of life.

  21. Haha so saving the earth is only worth it if theres money to be made… aint complaining this is great. Should recycle pretty much everything though.

  22. Probably helping local entrepreneurs technology and mentoring n funding from the dumper nations.will prevent immigrants also,as a bonus.

  23. Too bad they do not create recycle plants in Africa…train the kidsand adults in reclaimation…once again the populace gets the short end, and less money…while the buyers and reclaimers make the real money.

  24. They could teach the people how to mine the dump sites and set up employment opportunities for the community of young and old…

  25. Captions are only in French and Spanish but when they interpreted the people on screen in comes up in English … go figure . I am deaf and would like to have all these videos captioned please. No excuse’s please , because the technology has become so easy to add the captions
    I do agree that the ‘big shots “ make the money and the poor get sick and polite their own land for very little gain.

  26. Enviroleach technologies and Mineworx have the solution to Ewaste which is totally environmentally friendly. Check them out as they will be the leader in this field very soon. Also check out the Envirocircuit Intro video along with the Mineworx videos as they explain how this will be done.

  27. If people weren't complete retards there would be much less E waste. Most people change phones when they get bored of it or a new model comes out. So they throw away a perfectly functioning phone. This happens in western countries the most as they are better off financially.

  28. Union Minière (now Umicore ) provided the Americans with the Uraniumoxide from the Congolese mine in Katanga called Shikolobwe that was used by the Manhattan Project to build the Atomic Bomb. The collusion between the Americans, Union Minière, and the Belgian ministers (gone rogue) also lead to the murders of Patrice Lumumba & Julien Lahaut. Last but not least… When the Russian troops entered Berlin in 1945 they found a small 200 tons of "Belgian" (Congolese) Uranium that Union Minière had sold to the Nazi's during the war. This uranium was used for the first Russian Atomic Bomb in 1949. "Umicore is a global materials technology and recycling group, with more than 10000 employees and a turnover of €10.4 billion."

  29. They pay 1 dollar per phone from their suppliers, but they only want to give people in Ghana 25 cents per phone. Why? That is taking advantage.

  30. And still canser  cases go up in most of the world. Almost make you think its getting a pass. Younger and younger, I remember when only old got canser. That they fixed, now canser for all ages. SICK

  31. Goddam this generation and the people who want to prevent this kind of injustice are really helpless to do a freeking thing.

  32. 22:25 it get weird. In the absence of god white people are his assistant .it takes 5 and a half cedis to make a american dollar so they were selling the phones for 20 american cent.

  33. I did the math. You need a ton of material to make profit, but the profits are huge. Mining gold returns on average 5 grams per ton. Recycling a ton of phones produces 1 once of gold. One gram is $42 and one once is $1290. Clearly mining recycled phones and computers is 31 times greater profit potential!

  34. To be honest a vast majority of people in Africa were so much better off before coming into contact with European culture or modern technology. For thousands of years they not only survived but in many cases in fact thrived. Such hubris for one to think they’re helping these people. The best help would be to clean up this giant cesspool of a fucking mess western nations have made , return the land to its original state and pack up n get the fuck out of Africa. Africans are plenty intelligent and capable of taking care of themselves and if they want to modernize they can do it at their own pace and according to what’s good for them. I’m always suspicious of any western power who claims to be doing anything in Africa to “help” as it were. As many have observed it’s almost always for their own benefit. Always comes down to the dollars for major corporations when you boil it down to its purest form. Such bullshit what has happened to the entire continent.

  35. Interesting topic, I was kind of hoping a documentary about removing gold (and other metals) from our electronic trash, would have maybe shown more of the actual process, instead of doing an hour long "documentary" oops I mean commercial for a select few groups participating in the collection of electronic trash. This documentary has very little with gold, and more to do with electronic recycling as a whole. I believe whomever was given the topic to research for this story done nothing more then a quick google search and used a phone book. Very lazy and disappointing

  36. What a bunch of liars, syngas isn't a 'biofuel' when it comes from gasified plastic, which most of this waste is. The carbon from plastics come from fossilized fuels, when you're gasifying it you are turning the carbon in methane and CO gas, this will eventually become CO2 once combusted or released in the atmosphere. Not only, but you are also emitting even more CO2 by digging up all that plastic and transporting it. Hydrogen can never be carbon neutral when the source material was a fossilized hydrocarbon like plastic. It's just a very expensive, CO2 heavy and inefficient way of burning fossil fuel.

  37. @ 6;57 a place to get rid of our waste at little cost,he says,while on screen the toxic and acrid smoke fills the screen from a wasteland in ghana,and he has the balls to say at no cost ! he is either stupid or blind to the cost to the environment or he does not care….too busy cashing in

  38. Heartbreaking all those beautiful children burning electronic part the diseases and illnesses they we end up with inhaling the smoke is so sad and can be prevented Europe and America is responsible for this we are all destroying our wourld

  39. Stop complaining, if you don’t want waste don’t import it. It is not the fault of industrial nations that your people are polluting.

  40. Infiltrate continents, decimate the infastructure, corrupt their society, rob, rape, murder, enslave the peopler, create fear and war, pollute the air, land and sea. dump it etc etc etc @ 22:41 the ignorance is real when the devil himself is seen as the saviour. The destrustion will end when the most destructive empire falls.
    Start preach the truth. The earth is given into the hand of the wicked

  41. So now we can play happy music while video of one of the most polluted areas on Earth poor kids burn insulation.
    Because westren people are going to fix the issue
    They caused

  42. wow if I didn't know any better I would say this country does NOT care about fresh drinking water or the safety and well being of thier children and this is EXACTLY where Alexandria ocasio Cortez needs to be deported to so she can focus on a country that ACTUALLY might need her close to worthless help.

  43. …I thought this was going to show the recovery process but its just more whining. I already saw the documentary about the African country that buys and primitively recycles other country's e-waste. (Someone in Africa buys this waste and takes advantage of their own people in the process of extracting $ from it). Blaming the country that they buy and smuggle it from isn't really accurate). Typical leftist Amer and Euro haters… Keep your whining, the buyer is doing the exploiting and most countries have laws against shipping e-waste to Africa but the Africans get around the laws and yet you still blame the source countries and not the greedy Africans who are exploiting their own people.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*